SIDILARSEN

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook

3 ans après l’emblématique « DANCEFLOOR BASTARDS », qui marque l’essor de leur carrière et 1 an après le live tonitruant des 20 ans « IN BIKINI DURA SIDI », SIDILARSEN est de retour. En cette époque troublée, ce nouvel opus est une révolution et les SIDI ont déterré la hache de guerre. A l’image du titre de l’album, c’est par le versant sombre qu’ils abordent 2019. Toujours conscients et humanistes, ils dressent le constat d’une société en déliquescence, d’un système néolibéral à bout de souffle. A l’heure de la sixième extinction, ils questionnent le choix, le cœur, l’inéluctable, sans complaisance. Pouvons-nous s’aimer encore, vivre l’intensité du présent, être libres, doit-on cesser de se battre ?

LES CAMELEONS

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook

C’est en 1991 que 5 potes de la région nantaise décident de monter un groupe de rock. La base des Caméléons est jetée, et prendra concrètement forme en 1993 en adoptant le nom actuel. En octobre 1995, sortie du premier cd autoproduit-autodistribué, Viva La Fiesta (10 000 exemplaires écoulés tout de même). En juillet 1997, sort Hay La frita, les cuivres débarquent et le line-up se stabilise. En 1999, ils produisent leur troisième effort Chaleur, le côté latino et chaloupé prenant clairement position. Todos sort en 2001 et se vend à plus de 25 000 exemplaires. Les baroudeurs commencent à s’exporter (Francofolies de Spa, tournée en Allemagne, coup de cœur francophone à Québec). Intarissables, Les Caméléons sortent fin 2003 Joyeux Bordel et un an plus tard le Live, enregistré au VIP à Saint-Nazaire. Après plus de 100 000 albums vendus et 15 ans d'existence, Pas de Concessions sort le 11 septembre 2006.

THE SOUNDROOTS

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook

The SoundRoots s’ébrouent dans un feulement de Guitare. Les sons rauques de la guitare du boss répondent au chant sauvage de Christophe Bourdareau. Le groupe enchaîne les titres comme autant de rapports surmultipliés et file sur l’autoroute ouverte par Motorhead, Black Sabbath et Metallica, aux rythmes surhumains de la batterie de Yohann Raux et de la basse de Matthieu Guérin.

001
002
003
004
005
006
007
008
009
010
011
012
013
014
015
016
017
018
019
020
1584397820968
1584398301632
1584403729705
1584403808622
1584403860714
1584403882578
1584404044613
1584404249178
1584404957197
1584405079085
1584405241706
1584405302310
1584405441711
1584405838008
1584405948313
1584406108090
FB_IMG_1581881667874
IMG_20200214_183217
IMG_20200214_183220
IMG_20200214_204753
IMG_20200215_203830
IMG_20200215_211537
IMG_20200215_213458
IMG_20200215_225043
IMG_20200215_230747
IMG_20200216_004454
IMG_20200216_004715_1
IMG_20200216_005223